accéder au contenu

05 juin 2019

Editorial

Editorial de Paul Bordreuil

Par HB

Circulaire de mai 2020

Chères cousines, chers cousins,

Notre cher Président d’honneur, Jean de Verbizier, nous a quittés en ce début d’année. C’est une perte douloureuse pour nous tous qui avons apprécié son humanité, sa gentillesse et sa présence au sein de la Réveillée.

Cette année 2020 est aussi très particulière, c’est l’année de la COVID 19, avec des conséquences néfastes pour les festivals et grands rassemblements partout en France… Elle va impacter durement la Réveillée cet été.

J’ai communiqué avec Raymond Berdou, maire du Mas d’Azil, à propos de la réunion prévue début août. Il m’a dit et répété que cette réunion de la Réveillée est une institution dans la commune, et qu’il y tient beaucoup. Cependant, dans le contexte actuel de pandémie, il ne peut être favorable aux différentes concentrations de personnes, vu le risque de transmission du coronavirus. De plus, les rassemblements de plus de dix personnes sont proscrits par le gouvernement. Les conférences, apéritifs-rencontres, repas, randonnées, expositions, etc. entrent donc dans cette catégorie.

Etant donné ces circonstances, faut-il prendre le risque de maintenir la réunion de la Réveillée cette année ? J’ai consulté les membres de notre conseil d’administration et nous sommes tous convenus que cette année, exceptionnellement, et pour des raisons sanitaires, il ne serait pas raisonnable de maintenir les activités prévues. Nous regrettons de devoir prendre cette décision mais la situation nous l’impose afin de protéger les personnes.

Les membres de la Réveillée viennent de toutes les régions de France, dont certaines très touchées avec un risque de contaminer des habitants du Mas d’Azil ainsi que d’autres cousins participant à la Réveillée, puis de propager le virus dans des départements peu touchés jusqu’à présent quand ces personnes repartiront chez elles. Et parmi nos cousins, un certain nombre de personnes âgées et fragiles ne viendront pas ou seront particulièrement exposées.

C’est avec regret que nous devons annuler le programme, et reporter à l’année prochaine les activités prévues cet été de 45ème anniversaire, voire en ajouter d’autres pour les étoffer, dans des conditions sanitaires acceptables pour tous.

Les cousins ayant une résidence au Mas d’Azil ou dans les environs auront l’occasion, bien sûr, de se rencontrer, mais dans le cadre privé et en respectant les gestes barrières pour ne pas prendre de risques.

Avec toute mon affection.

  • Publié dans Editorial
  • Mots-clés :
  • Les commentaires et les trackbacks sont fermés pour cet article