accéder au contenu

30 mai 2015

Editorial

Circulaire de mai 2015

Par HB

Par le président de l’association Olivier GONDRAN (de Robert Labarthe)

Cette année la Réveillée fête les 40 ans des premières rencontres d’Août 1975. Je souhaite que nous soyons nombreux pour participer avec enthousiasme à ces  journées qui, comme en 1975, se tiendront au Mas d’Azil.

Je voudrais apporter quelques  précisions au programme :

L’exposition de verre :

Vingt ans après, trois artistes qui nous sont chers exposent à nouveau au Mas d’Azil : notre cousin Paul Bordreuil qui perpétue la tradition verrière familiale, Pavel Kirdorf, verrier du Mas d’Azil, en qui la Réveillée a, fort justement, cru dès le départ et Allain Guillot,  meilleur ouvrier de France, grand historien du verre.

Allain Guillot, dans le cadre de ses recherches  qui  permettent  de comprendre les techniques utilisées par nos ancêtres, nous présentera ses expérimentations sur les « verres de fougères » et recréera devant nous des modèles de  verres anciens.

À nouveau, Paul Bordreuil offrira gracieusement,  à ceux qui  le souhaitent,  la possibilité de s’initier à l’art de la verrerie.

les conférences du samedi 1er août :

Suite à leurs découvertes  l’année dernière, dans la forêt de Mauvezin, Laurette Fauroux et Huguette Heuillet nous feront part des résultats de leurs nouvelles investigations puis nous guiderons sur des sites verriers du Volvestre.

Christiane Miramont nous exposera sa très riche étude  sur le commerce du verre soufflé.

Nous aurons  le privilège d’accueillir Isabelle Commandré qui vient de réaliser une thèse remarquable sur l’artisanat verrier en Bas Languedoc. Ses recherches renouvellent les connaissances sur le verre, les verreries et les verriers. Merci à Alain Riols de la guider jusqu’à nous.

La promenade en montagne conduite par Marc Dagain et Alexandre Gondran, est prévue pour être accessible à un grand nombre (300m de dénivelé)

Le colloque de Gabre : C’est avec enthousiasme que nous écouterons Myriam Bordreuil et Olivier de Robert.  L’ensemble sera complété  par une conférence/visite au château de Pailhès par Vincent Bouscatel, historien mais aussi copropriétaire du château.

La circulaire revient sur ces journées de 1975 :

– Une lettre de ma grand-mère Jeanne de Robert en fait le compte rendu. Nous y retrouvons, avec émotion, les initiateurs de ce projet.

– En ouvrant ces journées de 1975 André de Robert s’interrogeait « Quelles sont les raisons profondes de ce rassemblement ? ».

L’article de Michel Bégon de Robert « La Réveillée dans l’histoire » nous propose des réponses historiques et sociologiques. Le témoignage de notre Président d’honneur Jean de Verbizier lors de notre réunion du 1er août nous apportera la vision de l’un des pères-fondateurs.

– En  1975 certains cousins se sont déplacés  de très loin ; Blanche de Robert Correa Divani, de Sao-Paulo. La lecture d’un article sur les verriers émigrés au Brésil, m’a conduit à faire une note sur les de Robert – Lafreygère partis  à Sao-Paulo.

A cet été donc.

  • Publié dans Editorial
  • Mots-clés :
  • Les commentaires et les trackbacks sont fermés pour cet article